Infos

Concurrents

20 - Monster Energy Honda Team

retour

PILOTE

Ricky Brabec

  • Date de naissance : 21/04/1991 à Hesperia
  • Taille / poids : 1.85 m / 92 kg
  • Sponsors : HRC, Honda, Monster, Motul, Arai Helmets, Atlas, Showa, Michelin
  • Site web : http://www.teamhrc.com/

Palmarès Dakar :

    • 2017: Ab. Stage 10 (1 stage win)
    • 2016: 9th

Palmarès Autres Courses :

    • 2017: Morocco Raly (3rd), Baja 1000
    • 2016: Atacama rally (7th), Merzouga Rally (6th), Morocco Rally
    • 2015: Abu Dhabi Desert Challenge (5th)
    • 2014: Baja 500 (1st), San Felipe 250 (1st), Baja 1000 (1st)

Véhicule

CRF 450 RALLY HONDA

  • Marque : HONDA
  • Modèle : CRF 450 RALLY
  • Préparateur : HRC HONDA RALLY TEAM
  • Assistance : HRC HONDA RALLY TEAM
  • Classe : ELITE ASO

Classement

Scratch
étape
Général

« Je me sens bien, fort et rapide. Je sais à quoi m'attendre. »


De sa jeunesse californienne aux pistes du Dakar en passant par les années BMX, Ricky Brabec a franchi les paliers de la gloire à vive allure. Il se présente d'ailleurs au départ de son premier Dakar, en 2016, à l'âge de 24 ans avec déjà un sacré palmarès derrière lui. Côté US, cet enfant de parents motards a quasiment tout gagné : la Baja 1000, la Baja 500, Vegas to Reno et bien évidemment le titre de champion tout-terrain. Repéré par le team HRC Honda, il se lance dans une carrière internationale avec en point de mire le Dakar. L'apprentissage est long mais prometteur. Neuvième au terme de sa première participation en Amérique du sud, il passe un nouveau cap en décrochant sa première spéciale l'an passé à Uyuni. Mais sur un Dakar il faut aussi apprendre de ses déboires et Brabec devra garder en mémoire sa maudite journée en route vers San Juan pour mieux progresser. Ce jour là, le gaillard d'Hesperia enchaine chute, incident mécanique (radiateur cassé) et déshydratation. Dakar over. Plus expérimenté, sans doute plus sage, mais toujours aussi rapide, Brabec se présente pour son troisième Dakar après une belle troisième place au Rallye du Maroc. Cette fois-ci, il compte bien jouer la gagne.


« J'ai toujours fait du BMX et il y avait toujours une moto dans un coin de la maison. J'ai débuté en tout-terrain en 2007 et j'ai aussitôt adoré. Je savais que je voulais y réussir. Regardant des vidéos j'ai appris qui étaient les meilleurs et les plus rapides et j'ai vite voulu être comme eux et me battre avec eux. J'ai appris de mes dernières années, maintenant je sais quoi faire. Les longues distances ne me font pas peur, j'y suis habitué. Chaque course est une opportunité pour apprendre avant d'enchainer avec la prochaine. Que vous gagniez ou perdiez, vous apprenez toujours quelque chose. Je sais davantage à quoi m'attendre pour le Dakar 2018. Je pense arriver sur ce Dakar en excellente forme physique après avoir accumulé beaucoup de kilomètres et énormément d'entrainement. J'ai appris tellement au sein de l'équipe. Je me sens bien, fort et rapide. La moto est également fantastique et j'estime être en position de me battre pour la victoire quand viendra le départ le 6 janvier. »

[an error occurred while processing this directive]