Infos

Concurrents

19 - Red Bull Ktm Factory Team

retour

PILOTE

Antoine Meo

  • Date de naissance : 29/08/1984 à Digne Les Bains
  • Taille / poids : 1.83 m / 86 kg
  • Sponsors : KTM, Red Bull, AMV, Airoh

Palmarès Dakar :

    • 2016 : 7e

Palmarès Autres Courses :

    • Rallye du Maroc 2017 : 4e
    • 5 fois champion du monde d’enduro (2010, 2011, 2012, 2013, 2015)
    • Champion du monde par équipe (ISDE) 2009, 2010, 2012, 2013
    • Champion de France E1 2010, E2 2011, E1 2012, 2013
    • Champion d’Europe de Supercross 2002

Véhicule

450 RALLY REPLICA KTM

  • Marque : KTM
  • Modèle : 450 RALLY REPLICA
  • Préparateur : KTM Factory Team
  • Assistance : KTM Factory Team
  • Classe : ELITE ASO

Classement

Scratch
étape
Général

« J'ai laissé des plumes sur mon premier Dakar »


En 2016, l'arrivée d'Antoine Meo sur le Dakar avait fait sensation. Ce pilote à l'impressionnant palmarès en enduro s'est immédiatement positionné parmi les ténors de la discipline, remportant même deux étapes. Bien parti pour figurer sur le podium, il doit hélas se contenter d'une 7e place. Une chute lors de la 12e étape le prive de podium. Mais le pire est à venir. Une blessure à la main éloigne Antoine Meo de la compétition pendant un an et demi. Le voilà enfin de retour… Ce pilote hors norme a tout gagné en enduro après avoir brillé en supercross et motocross. Accessible et sympathique, Antoine Meo est très apprécié du public pour sa bonne humeur et son coup de gaz rageur. Mais il cache sous des allures décontractées un vrai sens du perfectionnisme. Champion d'Europe de Supercross en 2002, puis pilote en Mondial de motocross, il s'est ensuite pleinement exprimé en enduro, où il lui aura fallu seulement deux ans pour décrocher son premier titre mondial en 2010. Quatre autres suivront, sans oublier les médailles d'or par équipe et les titres nationaux. Un talent vite repéré par KTM qui le recrute en 2012. Considérant avoir fait le tour de la question en enduro, Antoine Meo, à 33 ans, est désormais focalisé sur le rallye-raid et le Dakar en particulier, auquel il espère un jour participer en auto...


« J'ai laissé des plumes sur mon premier Dakar, avec cette blessure qui m'a valu une traversée du désert d'un an et demi. Je suis enfin remis, encore un peu juste physiquement, mais le rallye du Maroc m'a redonné confiance et la nouvelle moto marche super bien. Je suis certain que ce Dakar 2018 va être sélectif et exigeant la première semaine. Il ne faudra pas faire d'erreurs, attendre sagement la journée de repos et aviser pour la suite ! »

[an error occurred while processing this directive]