Infos

Concurrents

9 - Slovnaft Rally Team

retour

PILOTE

Stefan Svitko

  • Date de naissance : 26/06/1982 à Dolny Kubin
  • Taille / poids : 1.77 m / 85 kg
  • Sponsors : Slovnaft, Dynamic, Norwit, Lucerna, Tipos, Brema, Altel, Impa, Ivar.Cs, MicroStep, KTM
  • Site web : http://www.stefansvitko.sk

Palmarès Dakar :

    • 2017: 25th
    • 2016: 2nd (1 stage win)
    • 2015: 5th
    • 2014: 9th
    • 2013: Ab. Stage 12
    • 2012: 5th
    • 2011: Ab. Stage 8
    • 2010: 13th

Palmarès Autres Courses :

    • 2017: Hellas Rally (2nd), Serres Rally (1st), European Enduro championships
    • 2016: Serres Rally (1st), Merzouga Rally (2nd), Morocco Rally (31st)
    • 2015: ISDE Slovakia
    • 2014: enduro races
    • 2013: Tunisia Rally (1st)
    • 2011: European cross-country championship (3rd), E3 Slovakian championship (1st)

Véhicule

450 RALLY REPLICA KTM

  • Marque : KTM
  • Modèle : 450 RALLY REPLICA
  • Préparateur : KTM Slovakia
  • Assistance : Slovnaft Team
  • Classe : ELITE ASO

Classement

Scratch
étape
Général

« Les dix meilleurs sont tous des prétendants à la victoire »


Deuxième du Dakar 2016 et donc logiquement prétendant à la victoire une année plus tard, Stefan Svitko a vite été rappelé à l'ordre. Ne faisant pas partie d'une des trois grosses écuries officielles, il est bien difficile de décrocher le Graal. Dès la 4ème étape, l'absence inexpliquée de frein arrière a anéanti les espoirs du pilote de 34 ans qui termina finalement 25ème. Au pays du fantasque Peter Sagan, star mondiale de cyclisme, triple champion du monde et clown du peloton, Stefan Svitko tient une place bien plus discrète. D'abord parce que l'homme est un taiseux. Svitko ne manque pourtant pas de talent. Lorsqu'il s'élança pour la première fois sur l'épreuve en 2010, à l'âge de 28 ans, il ne s'attendait sans doute pas à décrocher une si belle 13ème place. Malgré quelques coups durs et deux abandons, le triple champion d'Europe d'enduro est ensuite devenu un régulier du Top 10 (5ème en 2012 et 2015, 9ème en 2014), faisant ainsi mieux que son illustre compatriote, Jaroslav Katrinak, 9ème en 2007 et pionnier de la nation. Piqué par sa contre-performance de l'an passé, Svitko espère bien rebondir. Sur une KTM prêtée par l'écurie officielle autrichienne, mais au sein de son propre team Slovnaft, le molosse de Zaskov espère à nouveau être dans la bagarre pour le podium, et profitera des dunes du Pérou, son terrain de prédilection.


« Je n'ai jamais été un fanatique du Dakar. Je n'avais jamais envisagé y aller lorsque la course était en Afrique. Bien sûr, j'ai admiré mon compatriote Jaroslav Katrinak lorsqu'il y était mais je ne me voyais pas sur les pistes moi-même. Sans le soutien de mon entourage et de mon ami Maros Keher je n'y serais jamais allé. Quand je me suis lancé le seul objectif était de survivre et puis j'ai fini 13ème ce qui était déjà un exploit pour une première. Il fallait donc y retourner. L'année dernière après ma 2ème place en 2016, j'avais de grandes ambitions et pourtant j'ai terminé 25ème. J'avais prouvé que j'appartenais au club des prétendants à la victoire mais pour s'imposer il faut réunir plusieurs facteurs : la chance, un pilotage régulier sans erreurs, une bonne navigation et pas le moindre bas. Je ne veux pas dire que je dois gagner. Si j'étais si bon, j'aurais gagné le Dakar dans le passé. Cependant, on dit souvent que les dix meilleurs pilotes sont tous des prétendants à la victoire. »

[an error occurred while processing this directive]