Infos

Concurrents

6 - Monster Energy Honda Team

retour

PILOTE

Paulo Goncalves

Palmarès Dakar :

    • 2017: 6th
    • 2016: Ab. Stage 11 (1 stage win)
    • 2015: 2nd (1 stage win)
    • 2014: Ab. Stage 5
    • 2013: 10th
    • 2012: 26th
    • 2011: Ab. Stage 8 (1 stage win)
    • 2010: Ab. Stage 6
    • 2009: 10th
    • 2007: 23rd
    • 2006: 25th

Palmarès Autres Courses :

    • 2017: Abu Dhabi Desert Challenge (4th), Qatar Cross-Country Rally (2nd), Atacama Rally (3rd), Desafio Ruta 40 (2nd), OiLibya Rally of Morocco (Ab.)
    • 2016: Atacama Rally (4th), OiLibya Rally of Morocco (39th)
    • 2015: Abu Dhabi Desert Challenge (30th), Qatar Cross-Country Rally (3rd), Sardinia Rally (4th), Atacama Rally (5th), OiLibya Rally of Morocco (3rd)
    • 2014: Abu Dhabi Desert Challenge (1st), Qatar Cross-Country Rally (5th), Sardinia Rally (4th), Dos Sertoes Rally (2nd), OiLibya Rally of Morocco (Ab.)
    • 2013: Abu Dhabi Desert Challenge (2nd), Qatar Cross-Country Rally (2nd), Sardinia Rally (2nd), Desafio Ruta 40 (4th), Dos Sertoes Rally (1st), OiLibya Rally of Morocco (1st)
    • Winner, FIM Cross-Country World Championship
    • 2012: Abu Dhabi Desert Challenge (3rd), Qatar Cross-Country Rally (9th), Sardinia Rally (6th), Egypt Rally (4th), OiLibya Rally of Morocco (5th)
    • 2011: Dos Sertoes Rally, OiLibya Rally of Morocco (14th)
    • 2010: OiLibya Rally of Morocco (8th), Estoril-Marrakech (3rd)
    • 2008: Pax Rally Portugal (5th)

Véhicule

CRF450RALLY HONDA

  • Marque : HONDA
  • Modèle : CRF450RALLY
  • Préparateur : Monster Energy Honda Team
  • Assistance : Monster Energy Honda Team
  • Classe : ELITE ASO

Classement

Scratch
étape
Général

« Je crois vraiment que je peux le faire »


Peu de pilotes ont souffert des affres du Dakar comme Paulo Gonçalves ces dernières années, après avoir manqué de peu la victoire depuis ses débuts prometteurs en 2006. Le pilote portugais a terminé 10e en 2009 avant d'abandonner sur une clavicule brisée en 2010. Une autre chute a mis fin à ses espoirs en 2011, avant qu'une série d'ennuis mécaniques ne ruine ses chances en 2012 et 2013. L'année suivante, sa moto prenait feu alors qu'il s'était battu pour la victoire par Marc Coma en 2015. Il a mené l'épreuve pendant plusieurs jours en 2016 après une superbe première semaine, mais a fini par abandonner après être allé deux fois à la faute au cours des dernières étapes. Enfin, l'an passé, il était pénalisé d'une heure de pénalité pour ravitaillement hors zone comme le reste de l'équipe Monster Energy Honda Team, mettant fin aux rêves du manufacturier japonais de remporter son premier Dakar depuis 1989.
Cela témoigne donc de la volonté du pilote de 38 ans qui revient en 2018 pour une nouvelle quête de gloire sur le Dakar. L'un des concurrents les plus réguliers en 2017, Gonçalves décrochait pas moins de 5 podiums de spéciale, bien qu'une victoire lui ait été retirée et une pénalité d'une heure l'a repoussé à la sixième place finale. Il a connu une belle saison en championnat du monde des Rallyes-Raid, avec des podiums au Qatar, au Chili et en Argentine avant qu'un crash au Maroc ne le contraigne à se contenter de la quatrième place du général. Après avoir récupéré d'une blessure mineure à la main contractée lors de cette chute, 'Speedy Gonçalves' est maintenant prêt à aider Honda pour mettre fin à la série de 16 victoires d'affilé de KTM en moto.


« La pénalité de l'an passé fut vraiment dur pour nous. Mais nous sommes restés une équipe soudée et nous avons continué à nous battre jusqu'à l'arrivée du rallye. Nous sommes parvenus à reprendre un peu de temps, même si nous n'avons pas atteint notre objectif. Autrement, nous avons fait du très bon boulot. Nous étions en bonne forme et en mesure de nous battre pour la victoire chaque jour. Je pense que nous étions sur la bonne voie, donc il s'agit maintenant d'essayer de reproduire la même chose en 2018. Nous devons continuer à travailler dur. Cette année, nous avons pris part à l'ensemble du championnat du monde donc nous avons eu une bonne préparation pour le Dakar 2018. Notre équipe vise la victoire et nous sommes prêts à nous battre pour un bon résultat. Nous avons cinq pilotes en excellente forme et je crois vraiment que nous pouvons le faire. C'est notre rêve. Nous nous sommes constamment améliorés au cours des trois ou quatre dernières années donc voyons voir si 2018 est notre année ! »

[an error occurred while processing this directive]