Infos
  • LE PARCOURS DU DAKAR 2018 SERA PRESENTE LE 22 MARS...SOYEZ ATTENTIFS AUX NOUVEAUTES!!

Concurrents

251 - Casale Racing

retour

PILOTE

Ignacio Casale

  • Date de naissance : 27/04/1987 à Santiago De Chile
  • Taille / poids : 1.78 m / 72 kg
  • Sponsors : Herbalife, Red Bull, Total, Yamaha, Chevrolet.
  • Site web : http://www.ignaciocasale.cl/

Palmarès Dakar :

    • 2016: Quads/ Abandono en la etapa 6
    • 2015: Quads/ Abandono en la etapa 10
    • 2014: Quads/ 1º
    • 2013: Quads/ 2º
    • 2012: Quads/ 4º
    • 2011: Moto / 40º
    • 2010: Camión / 26º

Palmarès Autres Courses :

    • 2015: 2º en el Dakar Series Desafío Ruta 40
    • 2015: 1º en el Atacama Cross Country Rally (3ª fecha Campeonato Sudamericano y 5ª del Campeonato Mundial de Rally Cross Country FIM)
    • 2013: 1° en Quads en el Dakar Series Desafío Inca y en el Desafío del Desierto.
    • 2012: Campeón Nacional Atacama Rally categoría Quads.
    • 2012: Campeón Nacional de Cross Country categoría Quads.
    • 2011: 1° en el Desafío del Desierto.
    • 2011: 3º en la categoría Quads del Campeonato Argentino de Cross Country.
    • 2010: 3° en la categoría Motos del Campeonato Nacional de Cross Country.
    • 2009: Integrante del seleccionado de Enduro Chile en el mundial de San Juan. 1º

Véhicule

RAPTOR 700 YAMAHA

  • Marque : YAMAHA
  • Modèle : RAPTOR 700
  • Préparateur : Propia, Casale Motorsport
  • Assistance : Propia
  • Classe : 4 x 2 0 à 750 cm3

Vidéos & Réactions

étape 8 Réaction
« Sans confiance en soi, on ne peut pas...
étape 3 Réaction
« J'espère pourvoir continuer sur ce rythme»
étape 1 Réaction
« 300 km, ça aurait été l'enfer »

Classement

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Scratch 9 4 2 9 8 - 3 1 - 2 9 1
étape 8 3 2 9 8 - 3 1 - 2 9 1
Général 8 4 1 2 4 4 4 3 3 2 2 2

« Ma seule ambition, c'est de terminer »


Les images qui l'ont inspiré sont toujours aussi fortes et toujours aussi présentes. Ignacio Casale, comme tant d'autres participants chiliens, tel Pablo Quintanilla, se rappelle toujours comment il suivait le Dakar et le champion national de l'époque, Carlo De Gavardo. C'était à la télé ou sur Internet, quand le rallye empruntait les pistes africaines. C'est à cette source qu'il a construit sa passion, concrétisée pour la première fois en 2010 en catégorie camions avec son père, avant que la tentation de la moto, pour une seule participation, puis celle du quad, avec le succès que l'on sait, ne l'embarque dans la gestion solitaire de cette course de référence. Le point d'orgue d'Ignacio Casale avec le Dakar a bien sûr été sa victoire en 2014. Une apothéose suivie de participations plus difficiles avec des abandons, à chaque fois dans la douleur, sur les éditions 2015 et 2016. Pour 2017, Ignacio a logiquement remis les choses à plat, récupérant tout d'abord de sa grosse blessure du dernier Dakar, une fracture de la clavicule, puis axant sa préparation sur l'aspect physique. Sans doute pour se rassurer et aborder sans regret une course qui exige de chacun de se « propulser au-delà de ses limites ».


I.C. « C'est seulement en octobre que j'ai pu remonter sur un quad après mon accident à Uyuni en janvier 2016, quand j'ai chuté à la réception d'un saut à près de 130 km/h. J'avais été évacué par hélicoptère. J'ai eu besoin de toute l'année pour me remettre vraiment et me préparer physiquement, pour pouvoir me présenter avec des garanties sur cette édition. Ce sera ma huitième participation et cette fois mon objectif principal est tout simplement de terminer la course, de retrouver toute ma confiance. Il est sûr que la Bolivie signifie une difficulté supplémentaire, de par la particularité des pistes, l'altitude mais aussi le temps qu'il pourra faire avec sans doute de la pluie, de la boue et forcément du froid. Ce sont des éléments de contexte qui peuvent dérégler n'importe quelle stratégie.
"Le Dakar est vraiment une course sans équivalent. Je me rappelle par exemple l'accueil incroyable que les Chiliens m'ont réservé quand je suis rentré au pays après avoir gagné en 2014. Je garderai toujours ces images des gens et de leurs banderoles sur le bord des pistes."

Diffuseurs TV officiels