Infos
  • LE PARCOURS DU DAKAR 2018 SERA PRESENTE LE 22 MARS...SOYEZ ATTENTIFS AUX NOUVEAUTES!!

Concurrents

12 - Sherco Tvs Rally Factory

retour

PILOTE

Juan Pedrero Garcia

  • Date de naissance : 27/02/1978 à Canet De Mar
  • Taille / poids : 1.90 m / 94 kg
  • Sponsors : Sherco / Lorenzo Quinn / IES / ON Running/ Kenny Parks / LS2, TCX,Compressport /Gold Nutrition, MMRBikes,/ ésCanet /POLAR/ F2R/ ICO Racing / Atlas BRace
  • Site web : http://www.joan-pedrero.com/

Palmarès Dakar :

    • 2016: Abandono
    • 2015: Abandono en la 11ª etapa
    • 2014: 21º (Ganador de la 4ª etapa
    • 7 veces en el Top10 de la etapa)
    • 2013: 5º
    • 2012: Abandono en la 10ª etapa
    • 2011: 5º
    • 2010: 10º
    • 2009: 42º

Palmarès Autres Courses :

    • 2016: Victoria en el rally de Cerdenya , 8 clas en el Rally de Marruecos
    • 2015: 7º en el Rally de Marruecos
    • 5º en el Rally de Cerdeña (6 victorias de etapa)
    • 2014: 9º en el Rally de Cerdeña
    • Abandono en la última etapa del Rally de Marruecos.
    • 2013: 3º en el Rally de Cerdeña
    • 3º en el Rally Transanatolia (13 victorias de etapa)
    • 2012: 6º en el Rally de Cerdeña
    • 8º en el Rally de Marruecos.
    • 2011: 4º en el Rally Dos Sertoes (Brasil)
    • 2010: 2º de la Baja Aragón
    • 2007: 1º del Enduro X-Trem Gordexola
    • 9º en el Campeonato del Mundo de Enduro (E3).
    • 2004: Subcampeón de España de Enduro Junior
    • Campeón Junior de Enduro Indoor

Véhicule

RTR 450 SHERCO TVS

  • Marque : SHERCO TVS
  • Modèle : RTR 450
  • Préparateur : Sherco Factory
  • Assistance : Sherco Factory
  • Classe : ELITE ASO

Classement

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Scratch 1 13 19 55 4 - 21 5 - 16 11 15
étape 1 11 19 63 4 - 19 5 - 16 11 15
Général 1 9 15 30 24 24 22 20 20 16 13 13

« Une pure merveille »


Le pilote catalan se présente pour la 9ème fois consécutive sur le Dakar. Cette course, c'est, de son propre aveu, un mode de vie où les moments difficiles et les instants euphoriques se succèdent. Obligé d'abandonner l'an dernier à cause d'une chute, son ambition est, cette fois encore, intacte. Obtenir le meilleur classement possible, bien sûr. Mais, pourquoi pas, aussi, penser plus haut, c'est-à-dire à la victoire ? Au fond, ce que souhaite le motard de Canet-de-Mar, au nord de Barcelone, c'est savoir ce qu'il vaut vraiment. Quel est son seuil de compétence dans une course aussi relevée et extrême. Logique lorsqu'on a déjà remporté une étape et fini à deux reprises en 5ème position (2011 et 2013), à chaque fois comme porteur d'eau de Marc Coma. De toute façon, depuis qu'il participe il a toujours, dans un coin de la tête, cette idée de gagner. Il sait pourtant que c'est compliqué. Il sait aussi que son équipe, dans laquelle il se sent bien, a encore de petites choses à améliorer. Peut-être que tout prendra forme en ce mois de janvier... Il ne fera pas cependant l'économie de la bagarre. Il devra sans doute encore, se battre, pied à pied. « Quand la moto, n'y arrive plus, c'est le pilote qui doit s'y mettre », aime-t-il à répéter.


J.P. : « Pour moi, le Dakar c'est une pure merveille. Les gens se pressent au bord des pistes. Les familles ont des boites à outils au cas où on ait besoin d'aide. Certains ont même des bidons d'essence pour dépanner. Les gens vivent le rallye avec passion, mais sont aussi là pour aider, si le besoin s'en fait sentir. Il y a vraiment une relation qui s'établit. Elle va même au-delà de la course elle-même. En Afrique, il n'y avait rien de tout ça ! C'était souvent la solitude totale sur des trajets entiers. En Amérique du Sud, sur ce point, c'est vraiment autre chose… »

Diffuseurs TV officiels