Infos
  • LE PARCOURS DU DAKAR 2018 SERA PRESENTE LE 22 MARS...SOYEZ ATTENTIFS AUX NOUVEAUTES!!

ÉTAPE 7

La Paz > Uyuni - 622 Km

retour

Classement étape 7

Liste des abandons

Résumé de l'étape

Brabec gagne, Peterhansel conforte

L'œil dans l'objectif…

Le Dakar quitte la plus haute capitale du monde La Paz et son accueil grandiose de la part de la population pour un autre lieu mondial renommé, le salar d'Uyuni. Une étape raccourcie suite aux intempéries mais aux pistes sablonneuses une nouvelle fois aptes à créer de gros écarts, y compris parmi les favoris. Une septième journée qui est surtout marquée par une étape marathon qui pourrait laisser des traces puisque les concurrents devront se débrouiller seuls à l'arrivée pour entretenir leurs machines mises à rude épreuve...

L'essentiel

Ricky Brabec tournait autour depuis un moment. L'officiel Honda a enfin été récompensé de ses efforts et a concrétisé les espoirs placés en lui par le HRC en s'emparant de l'étape 7 devant son expérimenté coéquipier Paulo Goncalves. Troisième, Sam Sunderland limite lui parfaitement la casse et augmente même son avance au général sur Pablo Quintanilla. Côté quad, Sergey Karyakin a enfin décroché sa première victoire de l'année après avoir terminé dans le Top 7 lors de 4 des 5 premières étapes. Le Russe prend la tête du général devant les Français Simon Vitse et Axel Dutrie. Chez les autos, Stéphane Peterhansel a remporté sa deuxième victoire depuis le départ d'Asuncion, rejoignant ainsi Sébastien Loeb. Et c'est à nouveau à l'issue d'un superbe duel à distance avec la Peugeot n°309 que Peterhansel a fait la différence, pour 48 secondes. Giniel de Villiers (Toyota) et Mikko Hirvonen (Mini) n'ont pu que compter les points tandis que Nani Roma passe Cyril Despres pour la 3e place du provisoire. En camion, c'est au tour de Dimitry Sotnikov de mettre la pression sur Gerard de Rooy au volant de son Kamaz avec une première victoire d'étape en 2017. De quoi revenir à deux minutes de l'Iveco du Hollandais au général.

La perf du jour

Todd Smith participe à 31 ans à son deuxième Dakar au guidon d'une KTM privée. Et l'Australien ne s'attendait sans doute pas à être si vite dans le coup sur un Dakar qui a piégé nombre de favoris. Mais plus les spéciales passent et plus Smith semble être à l'aise puisqu'il termine l'étape du jour à une magnifique septième place. Sans conteste un pilote à suivre jusqu'à Buenos Aires, et dans les années à venir...

Coup dur

4e de cette première partie d'étape marathon, Mikko Hirvonen a assuré l'essentiel. Mais en crevant à 8 kilomètres de l'arrivée après avoir tapé une pierre à la sortie d'un rio, le Finlandais ne s'est pas facilité la tâche et s'apprête à passer une longue soirée. Le pilote Mini a en effet fini l'étape sur la jante et va devoir compter sur la générosité de ses coéquipiers pour faire le plein de roues de secours pour demain, toute assistance étant interdite avant de se lancer dans le salar d'Uyuni…

La stat

6/6. Plus ouvert que jamais, le Dakar 2017 vient de consacrer un sixième vainqueur moto en autant d'étapes depuis le départ avec le succès de Ricky Brabec. Et avec six pilotes du Top 8 au général encore à la recherche de leur première victoire, la série n'est peut-être pas terminée...

La réaction

Stéphane Peterhansel : « C'est la deuxième étape de gagnée sur le rallye… tout ce qu'on peut prendre, on le prend. Après on fera les comptes. Ça va bagarrer, mais c'était déjà le cas l'année dernière. »

Réactions

003 - PABLO QUINTANILLA : « Je ne veux pas penser à la victoire »
« C'était une étape courte mais aussi très intense, difficile, notamment parce qu'il faisait très froid quand nous sommes partis ce matin. J'ai essayé de rester concentré sur mon road-book, et aussi de préserver ma moto puisque nous sommes en étape marathon ce soir. Mais je suis content de ce résultat, et c'est très bien de garder cette position. Bien sûr, j'ai envie de gagner cette course, mais je veux surtout ne pas trop y penser, je dois avant tout garder mon calme. Je ferai tout ce que je peux pour y arriver, mais nous verrons bien ».
en savoir +

Dakar Mag

Une première semaine de rêve

« Nous tenons l'objectif que nous a fixé Toyota, se félicite Christian Lavieille à l'heure du déjeuner, dans le mess de l'école militaire de La Paz où le bivouac du Dakar a pris ses quartiers. Nous sommes en tête de la catégorie T2 réservée aux véhicules de série. » Et comme Akira Mura pointe à la deuxième place de ce classement, l'équipe Toyota Auto Body est aux anges. En 2006, Christian Lavieille avait remporté la Coupe du Monde de la catégorie T2 au volant d'un Nissan. « Mais je n'avais encore jamais fait de Dakar avec ce type de machine, poursuit le Français. Ce sont des voitures lourdes et moins puissantes avec lesquelles il faut anticiper les freinages et les relances. Il faut vraiment essayer de garder les roues au sol. » Sur la première moitié du rallye, Christian a parfaitement négocié les pièges qui se sont présentés. « Tout s'est bien déroulé chaque jour, résume-t-il. Je n'aurais jamais pensé me retrouver à La Paz à la vingt-quatrième place du classement général. Mais il reste une semaine qui peut s'avérer très compliquée en Argentine avec la chaleur et la navigation. » Quoi qu'il en soit, le pilote Toyota se dit déjà ravi de ce Dakar 2017. « Le parcours est intéressant, il y a plus de sable et on a retrouvé de la navigation. On voit bien que c'est positif sur le plan sportif avec tous les rebondissements auxquels on a eu droit. »

Pays & Parcours

Diffuseurs TV officiels
chronos en direct
spéciale n°7 moto quad auto SSV camion
1er départ
(gmt-4)
07:4507:4510:1010:1012:12
Nombre de concurrents
départ1112564548
partis1102564548
cp 1-----
cp 2-----
cp 3-----
arrivée1102462544