Infos
  • LE PARCOURS DU DAKAR 2018 SERA PRESENTE LE 22 MARS...SOYEZ ATTENTIFS AUX NOUVEAUTES!!

ÉTAPE 11

San Juan > Río Cuarto - 759 Km

retour

Classement étape 11

Liste des abandons

Résumé de l'étape

Barreda et Loeb vainqueurs malheureux
L'œil dans l'objectif…
Dernière occasion pour les concurrents de faire la différence avant un sprint final samedi. Le début de spéciale est marqué par les dernières dunes de la région de San Juan alors que la fin d'étape en direction de Cordoba fait la part belle à des pistes rapides qui conviennent parfaitement aux pilotes venus du rallye. Une dernière session d'attaque maximale, une dernière occasion de s'assurer une place sur le podium final…

L'essentiel
Pénalisés de 1h en première semaine, les pilotes officiels Honda peuvent amèrement regretter leur entorse au règlement et auront animé la deuxième semaine de course. Ricky Brabec, Michael Metge et Paulo Gonçalves se sont ainsi largement mis en avant. Mais c'est bien Joan Barreda qui remporte sa 3e spéciale consécutive à Rio Cuarto. En quad, Sergey Karyakin a livré une nouvelle démonstration et conforté son avance au général. Le Russe remportera demain, sauf incident, son premier titre sur le Dakar. Chez les autos, Sébastien Loeb a fait tout ce qu'il a pu pour récupérer le temps perdu hier sur Stéphane Peterhansel. Mais malgré une fin d'étape annoncée plus favorable à l'ex-pilote WRC, l'Alsacien a crevé au pire moment et n'a pu reprendre que 18 secondes à son coéquipier. Il reste à 5'35 au général avant la dernière étape. Côté camions, le leader du général Eduard Nikolaev a enfoncé le clou avec une 2e victoire d'étape consécutive et devrait remporter demain son second Dakar.

La perf
Orlando Terranova a fait le dos rond tout le rallye face à la domination des Peugeot. Mais si le pilote argentin n'aura une nouvelle fois pu contester la suprématie du duo Loeb/Peterhansel, il sera au moins parvenu à battre la 3008 de Cyril Despres pour prendre la troisième place du jour. Le local de l'étape en profite pour se replacer au général et jouer la quatrième place finale à Buenos Aires, derrière le trio Peugeot intouchable. Son meilleur résultat sur le Dakar 2017.

Coup dur
Longtemps sixième du général, Xavier de Soultrait a vécu une terrible fin de Dakar. Après s'être égaré hier et avoir perdu près d'une heure, le Français qui ambitionnait la victoire en début de rallye a trainé un problème moteur sur sa Yamaha toute la deuxième partie de journée et perdu plusieurs heures. Il chutera ce soir au-delà de la 20e place au classement général.

La stat
8. Soit le nombre de victoires de Sébastien Loeb dans la région de Cordoba en Argentine en championnat du monde WRC. Un terrain que le Français affectionne particulièrement et qui lui a permis de remporter aujourd'hui sa 4e étape. Insuffisant toutefois pour contester la victoire finale à monsieur Dakar, Stéphane Peterhansel…

La réaction
Sam Sunderland : « J'ai 30 minutes d'avance, je préfèrerais avoir 3 heures, mais c'est beaucoup mieux que 30 secondes »

Réactions

307 - CYRIL DESPRES : « Chaque chose en son temps »
« Ce n'est jamais facile sur ces pistes très étroites. Il y avait beaucoup de cailloux, beaucoup de pièges en bordure. Il faut être réaliste, je n'étais pas encore suffisamment au contact avec Sébastien et Stéphane pour jouer quoi que ce soit d'autre. On n'est pas mécontents de notre troisième place. Nous ne sommes pas tombés dans des gros pièges, mais il nous manque de la vitesse de pointe sur des étapes comme celle d'aujourd'hui. Chaque chose en son temps. »
en savoir +

Dakar Mag

L'inoxydable Franco

Bien qu'il peine à se maintenir dans le top 100 du classement général, Franco Picco garde le moral. « Je ne suis plus là pour viser une place, glisse l'Italien qui s'était classé deuxième du rallye en 1988 et 1989. Je suis là pour partager, aller au bout et me faire plaisir. » Devenu porteur d'eau pour Rosa Romero, la femme de son ami Nani Roma, l'Italien en bave quand même pas mal depuis le départ d'Asuncion. Il raconte : « J'ai dû changer ma pompe à essence dès la première étape et bricoler ma pompe à eau le lendemain. Cela m'a fait plonger dans le classement général, et quand tu es derrière t'en baves encore plus. Pas seulement parce que tu rentres plus tard au bivouac, mais aussi parce que tu es vite rattrapé par les voitures. La piste est plus abîmée et comme il y a des traces partout c'est plus compliqué pour trouver son chemin. » Pas de quoi décourager le solide sexagénaire qui dispute cette année son vingt-cinquième Dakar. Douze à moto, cinq en auto, un en quad et six en tant qu'assistance. « L'an dernier, pour mon soixantième anniversaire, j'avais décidé de m'engager en quad mais cela ne m'a pas trop plu, confie Franco. C'est pour ça que j'ai décidé de fêter cette année ma vingt-cinquième participation en retrouvant le guidon d'une moto. Comme je n'avais ni les moyens humains et financiers de monter une assistance, j'ai choisi la catégorie malle-moto. Etant mécanicien, je peux bricoler moi-même ma machine. C'est moi qui l'ai préparée, elle n'a aucun secret pour moi. »

Pays & Parcours

Diffuseurs TV officiels
chronos en direct
spéciale n°11 moto quad auto SSV camion
1er départ
(gmt-3)
06:4506:4508:3208:3210:04
Nombre de concurrents
départ1012262547
partis992262346
cp 1942259545
cp 2912151339
arrivée962252331